order augmentin kamagra without prescription buy plavix
 

Vin Terre Net

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Suivez_VTN_sur_twitter 
Accueil Les vins du moment... Côtes de Bourg : Roc de Cambes 1996
Envoyer
Côtes de Bourg : Roc de Cambes 1996
 
roc_de_cambes_1996Ce domaine de dix hectares des Côtes de Bourg doit sans doute sa célébrité au fait qu’il soit la propriété de François Mitjaville, vigneron du célèbre Tertre Roteboeuf. Il fût racheté à la fin des années 80, alors qu’il se trouvait en mauvais état. De lourds investissements furent nécessaires pour en faire l’une des locomotives de l’appellation Côtes de Bourg. François Mitjaville est aussi connu pour se démarquer des process communément pratiqués dans la région. Outre la conduite de la vigne (taille basse, rendements faibles, etc.), la vendange est en générale relativement tardive, lorsque les raisins ont atteint une complète - voire haute - maturité. Qui plus est, le vignoble est idéalement situé sur la première ligne de côte du Bourgeais. Au chai, les extractions sont douces et les macérations longues. L’élevage se déroule pour moitié en fûts neufs et l’autre moitié en fûts d’un vin. L’assemblage final fait la part belle au merlot à hauteur de 65%, complété par du cabernet sauvignon (25%) et du cabernet franc (10%). A noter la production d’un second vin, le domaine de Cambes, réalisé avec les vignes situées en bas de côte.
A l’ouverture, le premier nez est marqué de quelques notes boisées « résiduelles », mais celles-ci vont rapidement s’estomper pour laisser place à des arômes de beau bordeaux évolué ; ainsi la trame aromatique va développer des parfums de feuille de tabac, de cuir, de boite à cigare, de truffe et poivrons rouges grillés. Ce qui frappe le plus en bouche, c’est le volume de ce vin : la matière est parfaitement mûre, grasse et les tanins sont soyeux, veloutés et glissants. L’acidité, bien intégrée, rehausse le vin, lui conférant ainsi du relief et une grande allonge aromatique et gourmande. La finale s’impose sur des notes de tabac et poivron rouge, sans jamais verser vers le végétal.
Bu à l’aveugle, des appellations plus prestigieuses (Saint-Emilion, Pomerol, etc.) - voire beaucoup plus méridionales - furent évoquées. Et non, il ne s’agit que d’un « simple » Côtes de Bourg né entre les mains d’un « grand » vigneron. Très belle bouteille !
 
 
 


Le 21/10/2017 à 10h22
Copyright © 2017 Vin Terre Net. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.