order augmentin kamagra without prescription buy plavix
 

Vin Terre Net

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Suivez_VTN_sur_twitter 
Accueil Les vins du moment... Barolo: Az. Agr. Falletto "Le Rocche del Falletto" 2000
Envoyer
Barolo : Az. Agr. Falletto di Bruno Giacosa « Le Rocche del Falletto » 2000

Bruno_GiacosaBruno Giacosa est un vrai personnage et ses plus grands vins sont des mythes. Plusieurs choses peuvent expliquer cela. Traditionnaliste impénitent au caractère digne des bourguignons les plus bougons (je pense notamment à la famille Confuron-Cotetidot à Vosne), il a construit sa réputation sur un style de vins hyper traditionnels, qui parfois le sont trop (!), mais qui - pour les meilleures bouteilles et les derniers millésimes - peuvent confiner au chef d'œuvre absolu, trônant au sommet de la hiérarchie Langhese au côté des plus grandes réussites des Giacomo Conterno, Bartolo et Giuseppe Mascarello et autres Beppe Rinaldi. Ses meilleures cuvées sont issues de ses propres vignes, détenues sous le nom d'Azienda Agricola Falletto, du nom de son grand terroir sis à Serralunga d'Alba, extrémité sud-est du vignoble de Barolo. Pourtant le domaine est basé à Neive, au cœur  du Barbaresco. Sur Barolo, Bruno produit trois vins : Croera (sur La Morra), Falletto et le mythique Rocche del Falletto, produit même en Riserva les grandes années, c'est à dire avec un an supplémentaire d'élevage en foudre. Les prix des grandes cuvées sont stratosphériques, mais quand on tombe sur les grandes bouteilles, on les oublie vite !
Millésime bâtard coincé entre deux années mythiques, 1999 et 2001, 2000 a finalement laissé peu de souvenir, si ce n'est celui d'une année plutôt chaude, généreuse, mais sans caractère mémorable. Il faut monter haut dans la hiérarchie des terroirs et vignerons pour tomber sur des réussites probantes. Mais avec le vin dégusté ici, le challenge a été relevé. Goûté à l'aveugle, le premier coup de nez m'a envoyé directement en Piémont avec ses notes de prune, de tabac brun, de quinine et de menthol. L'opulence du nez (sic) oriente le vin directement dans les Langhe et si c'est un Barolo, je pense aux secteurs de Monforte d'Alba ou Serralunga, capables de donner les barolo les plus mûrs, riches, opulents donc. Il s'agit apparemment de Serralunga d'Alba, un de mes villages préférés. Les arômes évoluent sur des notes de thé, de zan, de fruits à l'eau de vie, sa complexité et grande personnalité éclatent. A peine mis en bouche, au delà de l'ampleur et de la densité considérable, je suis saisi par deux choses : 1. le vin est finalement peu évolué et très jeune, mais je crois reconnaître un 1999 ; et 2. les tanins sont par-faits ! C'est la marque de fabrique des maîtres piémontais, capables d'affiner par le jeu des dates de vendanges, durées de cuvaisons et longs élevages sous bois (en foudre de préférence) des tanins parmi les plus formellement beaux qui soient. Comme si partant d'un bloc de marbre rugueux, ils arrivaient à faire naître la poudre calcique la plus fine et légère qui soit. Bref, des tanins de rêve, caressant mais charnus, goûteux, épicés et entremêlés qui allongent, gonflent et suavisent le vin à l'extrême. C'est un régal de jouer avec lui en bouche, tant ses qualités plastiques et tactiles sont grandes. Il se montre évidemment très long et surtout, prend une dimension fantastique à table sur une cuisine italienne de grande saveur.
Un vrai grand cru, à goûter au moins une fois dans sa vie pour se construire des repères et idéaux utiles afin de juger tout grand vin rouge dans un cadre de perfection digne de ce nom.

 


Le 24/11/2017 à 01h49
Copyright © 2017 Vin Terre Net. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.