order augmentin kamagra without prescription buy plavix
 

Vin Terre Net

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Suivez_VTN_sur_twitter 
Accueil Terroirs et vignobles Portfolio Beaujolais d’antan…
Envoyer Imprimer
Beaujolais d’antan, mémoire de cartes postales…
 
 
Dans le portfolio qui suit, nous avons souhaité porter un regard rétrospectif sur ce qu’a été le Beaujolais viticole au cours de la fin du XIXe et de la première moitié du XXe siècle, du temps de sa splendeur donc, afin de tenter de démontrer à quel point cette région connut des heures glorieuses, avant de sombrer vers la fin du XXe siècle dans un marasme qui aujourd’hui encore ravage quasiment toute une profession. « Quasiment » car on sait bien que les meilleurs vignerons actuels n’éprouvent - de très loin - pas autant de difficultés que de nombreux autres touchés par des problèmes de mévente, de cours de négoce affreusement bas, de choix de vinifications qui standardisent leurs vins ou enfin victimes consentantes d’une viticulture minimaliste qui tue à petit feu leurs sols. Mais revenons-en aux riches heures du passé, sans nostalgie mais avec espoir pour l’avenir, en espérant que la région puisse renaître de ses cendres.
 
 
Brouilly et Côte de Brouilly
 
Beaujolais_cartes_postales_brouilly
Scène de vendanges du côté d’Odenas, sous le soleil. Le canotier était de rigueur. On distingue au loin le Mont Brouilly.
 
 
Régnié
  
Beaujolais_cartes_postales_regnie
Le célèbre double-clocher de Régnié et, au premier plan, une immense ferme comme il en existait de magnifiques à l’époque. On distingue les fûts beaujolais (212 litres) vides au premier plan, qui attendent la nouvelle récolte. On rappellera que le cru Régnié fut classé en 1988 seulement.
 
 
Chiroubles
 
Beaujolais_cartes_postales_villa_pulliat
La sublime Villa Pulliat, du nom de Victor Pulliat, célèbre ampélographe né au domaine de Tempéré (qui est également le nom d’un climat de l’appellation) à Chiroubles en 1827. Il préconisa dès 1869 le greffage pour lutter contre le phylloxéra !
  
Beaujolais_cartes_postales_chalet_degustation
L’ancêtre des caveaux de dégustation de la région !
  
Beaujolais_cartes_postales_vu_sur_chiroubles
Une vue générale d’un des meilleurs coteaux chiroublons et du village, depuis la route de Lancié, avec notamment au centre le climat de la Grosse Pierre.
 
 
Fleurie
 
Beaujolais_cartes_postales_grand_cour_1
Un grand domaine de l’appellation, la Grand’Cour, du temps des Héritiers Crozet, par ailleurs propriétaires du Clos de la Roilette. Aujourd’hui il est tenu par la famille Dutraive, et notamment le dynamique et très sympathique Jean-Louis.
  
Beaujolais_cartes_postales_vinification_grand_cour
Et les caves de la Grand’Cour, où l’on voit les équipes charger les comportes de raisins dans les grandes cuves tronconiques au moyen d’un ingénieux système à crémaillère. On notera le nombre important d’ouvriers au travail, reflet de la taille importante de la propriété à l’époque. 
 
Beaujolais_cartes_postales_fleurie_vichy 
Le charme des publicités d’antan ! « Buvez Vichy Célestins » - « Oui mais les gens sains boivent du Fleurie ». Ou quand les vignerons du cru défendaient chèrement leur peau !
 
 Beaujolais_cartes_postales_fleurie_cave_cooperative
Créée en 1927, la Cave des Producteurs des Grands Vins de Fleurie est un exemple presque unique de coopérative à la beaujolaise qui a réussi à pérenniser son activité dans le temps.
 
 
Moulin-à-Vent
 
Beaujolais_cartes_postales_moulin_a_vent
Le moulin, emblème de l’appellation, qui lui a donné son nom. On notera que son emplacement au cœur du cru et du coteau n’est pas dû au hasard, car il se situe au cœur d’un courant venteux qui « tombe » des hauts de Fleurie pour se diriger vers le village de Romanèche et la plaine de la Saône.
  
 Beaujolais_cartes_postales_clos_du_moulin
Prise de vue faite dans le secteur Champ de Cour - Carquelin. Le véritable Clos du Moulin-à-Vent est situé plus haut dans le coteau, à droite du moulin, de l’autre côté de la route donc. La suite de la légende parle d’elle même.
  
Beaujolais_cartes_postales_moulin_a_vent_route
Sur la route de Chénas, à quelques encablures du climat Greneriers, au cœur des grands crus de l’appellation. En lisant le commentaire, on constate qu’à cette époque le Moulin-à-Vent se comparait aux grands Bourgognes. Et cela sans aucun complexe !
  
Beaujolais_cartes_postales_moulin_a_vent_thorins
On ne sait pas si la légende de cette photo fait référence à un fait historique avéré ou si elle n’est que pure romance, mais l’on est par contre certain que les Romains déjà, cultivaient la vigne ici, du temps de leur présence.
  
Beaujolais_cartes_postales_moulin_a_vent_echaudage
Un beau témoignage du temps. Echaudages au Château Damoy, devenu aujourd’hui le Château du Moulin-à-Vent, dont on remarque le bâtiment toujours présent aujourd’hui en arrière plan. Dans le petit descriptif joint à l’image, il est également question d’un des grands personnages de l’appellation, Benoît Raclet, inventeur de cette technique qui permettait de se débarrasser du « ver coquin », la pyrale, insecte qui dévasta les vignes dans la première moitié du XIXe siècle, notamment dans le sud de la Grande Bourgogne. Une fête annuelle lui rend aujourd’hui encore hommage.
 
 Beaujolais_cartes_postales_moulin_a_vent_entonnage
Où l’on se rend bien compte que jadis déjà, le moulin-à-vent était élevé en fût. Et donc que les domaines qui recourent aujourd’hui à ce type de contenant ne sont pas, sauf exception, des « modernistes » fanatiques du bois, mais plutôt des néo-traditionalistes qui s’inscrivent dans la continuité de ce qui avait cours avant-guerre.
  
Beaujolais_cartes_postales_pressurage_mav
Un des grands moments de la récolte, le pressurage. Avec un pressoir vertical d’époque, actionné par la seule force de l’homme via un antique système de vis sans fin. Certaines caves d’aujourd’hui en possèdent et l’utilisent encore !
  
Beaujolais_cartes_postales_marcel_janin
Pour les fans du domaine et les lecteurs assidus de vin-terre-net.com, une facture datant des années 70 émise par le grand père d’Eric Janin et père de Paul. A cette époque, une seule cuvée de Moulin-à-Vent est produite ; le Clos du Tremblay, sélection de vieilles vignes, n’existe encore pas !
 
 
Chénas
 
Beaujolais_cartes_postales_village_chenas
Le village de Chénas vu depuis le secteur qui regarde le moulin-à-vent proche. On notera qu’en ce temps là, les sols étaient intégralement travaillés. Les sables granitiques décomposés de surface formant comme des petits cratères autour des vieux plants fins de gamay pouvant en témoigner
 
Beaujolais_cartes_postales_chenas_michelons 
Un secteur réputé de Chénas (classé en Moulin-à-Vent), les Michelons, que Fabien Duperray met aujourd’hui en valeur. Et au second plan le pic Rémont, un autre coteau connu, sur la route qui mène à Juliénas.
 
Beaujolais_cartes_postales_chenas
Du temps des grandes heures. De très beaux coteaux d’arènes granitiques et des plants de gamay en gobelet noués sur échalas, comme cela se fait de moins en moins aujourd’hui, sauf chez certains producteurs de pointe.
     
 
Juliénas
 
Beaujolais_cartes_postales_julienas_gonards
Le trop méconnu cru Juliénas et le célèbre quartier des Gonnards, classé au concours de Mâcon en mai 1893 en « Première Catégorie, Grand Cru du beaujolais ».
 
Beaujolais_cartes_postales_julienas_fixatif1
Nous sommes au début du siècle dernier et voilà maintenant quelques années que le phylloxera a frappé. Les maladies cryptogamiques de la vigne apparaissent également, et les publicités de traitements élaborés pour les combattre font florès !
  
Beaujolais_cartes_postales_transport_vendange
La vendange était transportée en comportes ou en hottes et véhiculée par des attelages de bœufs jusqu’au cuvier.
 
Beaujolais_cartes_postales_coq_au_vin 
Dans les années 50, Victor Peyret, vigneron et marchand de vins, avait introduit le juliénas au Théâtre des Deux-Anes à Paris auprès de certaines personnalités, comme les journalistes du Canard enchaîné entre autres. Tous venaient à son restaurant, le Coq au vin, et assuraient au retour la promotion du cru.
  
Beaujolais_cartes_postales_1912_pierre_ravier
Où il est question du millésime 1912.
[Cliquer sur l’image pour l’agrandir et la lire]
 
 
Divers
 
Beaujolais_cartes_postales_canon_grele
Usités depuis plus longtemps que l’on ne pourrait l’imaginer, les canons anti-grêle sont utiles mais pas suffisants hélas pour lutter contre un des plus grands fléaux de la région. Ceci-dit, à l’époque, la grêle est beaucoup moins fréquente que ces dernières années en beaujolais !
 
Beaujolais_cartes_postales_vendanges_cuverie
Toujours ces prises de vue de cuveries immenses où le matériel en bois règne en maître. On notera l’impressionnant (par ses dimensions) pressoir situé sur la gauche de l’image, qui rappelle par sa forme et ses dimensions ceux présents encore aujourd’hui au cœur du château du Clos de Vougeot.
 
Beaujolais_cartes_postales_comice_agricole 
La grande époque des Comices Agricoles, pour finir. Ces derniers étaient (et sont encore !) des assemblées formées par les producteurs d'une région afin d’échanger les expériences de chacun en vue d’améliorer les procédés agricoles. Durant ces manifestations ouvertes au public, différentes animations sont organisées et surtout… on boit des coups ! 
 
   
Note : Un grand merci à Olivier Didon pour ses recherches sur le web. On peut trouver quelques unes de ces cartes postales sur le site www.delcampe.net. Si certaines d’entres elles sont sous copyright, merci de nous contacter

A lire :
 

Le 17/10/2017 à 20h55
Copyright © 2017 Vin Terre Net. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.